Stratégies de poker avancées

Stratégies de poker avancées pour se démarquer

Jouez-vous au poker en ligne mais ne gagnez pas ? Vous êtes déjà un habitué mais souhaitez vous perfectionner avec des stratégies de poker avancées ? Dans cet article, vous découvrirez ces stratégies pour gagner au poker en ligne (et en face à face) pour passer d’un niveau médiocre ou intermédiaire à un jeu avancé au Texas Hold’em.

Ce n’est pas la même chose de parcourir quelques tables et de passer un bon moment en jouant que de développer des stratégies de poker avancées pour exceller. Certaines de ces stratégies un peu plus élaborées pour gagner au poker Texas Hold’em sont bien connues et vous devriez commencer à les pratiquer si votre intention n’est pas d’être un simple joueur et de commencer à vous battre dans des tournois. Prêt à apprendre les meilleures stratégies de poker en ligne ?

Stratégies de poker avancées : le « continuation bet »

Au poker, vous ne gagnerez pas seulement si vous ne pariez que lorsque vous avez de bonnes mains. C’est impossible, car à long terme vous n’en aurez pas assez. Mais cela ne signifie pas non plus que vous devez bluffer tout le temps. Dans ces limbes, nous trouvons le « continuation bet », l’une des stratégies de poker avancées avec laquelle vous continuerez à attaquer une fois le flop sorti, même si vous n’avez pas touché. Un exemple pratique : vous avez AK et vous relancez au préflop, la grosse blinde vous suit et vous êtes seuls. Les cartes basses sortent entre les trois premières cartes. Que faites-vous ici ? Un mauvais joueur checkerait, vous continuerez à parier.

Ce n’est pas du bluff, car vous avez probablement toujours la meilleure main de carte haute. Une autre fonction de cette stratégie de poker en ligne est d’empêcher le rival de poursuivre ses projets. C’est-à-dire que s’il a quatre cœurs et que vous rendez le pot plus cher, vous allez l’empêcher de vous détruire avec une couleur. Mais cela indique les cas dans lesquels il ne faut pas faire le « continuation bet » (pari de continuation) :

  • Lorsque vous pensez qu’un adversaire peut avoir égalisé une main supérieure (brelan, full house, couleur ou quinte, par exemple)
  • S’il y a beaucoup de joueurs dans la main. Vous vous souvenez que vous n’avez pas nécessairement une main gagnante. Contre un joueur, vous êtes probablement devant, mais contre 4, il y a moins d’options.
  • Si quelqu’un a misé avant et vous perdez l’initiative. Cela fonctionne aussi si vous n’avez pas été assez agressifs avant le flop.
YouTube video

Stratégies de poker Holdem pour jouer aux monstres (et contre eux)

Au poker, arrêter de gagner, c’est perdre. On le voit très clairement chez les rookies qui touchent un monstre au flop qui gagnera dans 95% des cas, mais effrayera l’adversaire avec une grosse mise et perdra tout (un monstre c’est un brelan, un full house, une quinte, une couleur ou même un carré). Et, plus, quand vous savez que le rival ne va pas vous battre. Ces cas peuvent être formidables lorsque l’adversaire a égalé quelque chose, et que vous aviez déjà une bonne partie du monstre dans notre main, bien caché. (Exemple : vous avez une paire de 3 et le rival AK. Le flop sort 3K7).

Cependant, ce ne sera pas toujours aussi joli, et vous devrez développer des stratégies pour gagner au poker afin d’élargir votre base de jetons. Si vous pouvez compter les cartes au poker et que vous soupçonnez que l’adversaire n’a pas une aussi bonne main et qu’il y a des indices sur votre monstre, vous devez le jouer habilement. La meilleure stratégie ici est malheureusement de checker et d’attendre que votre adversaire bluffe, en ne pariant que face sur la rivière.

Par contre, jouer contre un monstre est impossible. Peu importe ce nous vous avons promis des stratégies pour les combattre, peu importe à quel point le rival est mauvais et à quel point vous êtes bon. S’il a une grosse main, il vous battra. Mais vous pouvez l’empêcher de l’avoir. Comment ? Si vous avez l’initiative, vous devriez parier fortement sur les flops avec deux cartes de la même couleur, ou avec deux cartes consécutives. S’ils vous demandent une carte gratuite, vous ne la donnerez pas.

Guide pour compter les cartes au poker

Check-raise : une épée à double tranchant

Le check-raise est la stratégie de poker pour tuer les joueurs agressifs, cherchant à montrer leur faiblesse, puis à traquer des proies sans méfiance. En ce sens, c’est similaire au check-call, mais quand vous n’avez pas de monstre, juste une main avec laquelle vous devancerez votre adversaire. En bref, vous cherchez à remplacer un value bet que votre adversaire pourrait ne pas suivre par un check-raise. On cherchera son bluff ayant montré de la faiblesse avec le check.

Le risque de ce pari est que le rival, avec un tirage couleur ou quinte, finisse par voir des cartes gratuites avec lesquelles il va vous détruire. Le check-raise fonctionne parfaitement contre les joueurs agressifs, qui essaient fréquemment de voler des pots.

Ces stratégies de poker ne sont pas infaillibles et pourraient bien ne pas fonctionner. Même les joueurs avancés peuvent échouer, car ces stratégies sont conçues pour se contrecarrer, et même si vous en appliquez une, vous ne savez pas laquelle l’adversaire appliquera. Les autres joueurs jouent aussi ! La vérité est qu’apprendre à les contrôler maximisera vos chances de succès à long terme. Pour cela, il vous faut de la pratique, et compte tenu que pour que la pratique soit optimale il faut jouer au poker avec de l’argent réel, les bonus de bienvenue peuvent être pratiques.